Forum dédié à la faction Eldar noir / Dark Eldar / Drukhari de l'univers de Warhammer 40 000, mais pas seulement !
 
AccueilFAQRechercherConnexionMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 De l'art de la conversion

Aller en bas 
AuteurMessage
Haemacolyte
hiérarque modérateur
avatar

Messages : 1508
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: De l'art de la conversion   Mar 27 Aoû 2013, 21:23

De l'art de la conversion
(Avoir une armée qui ait de la gueule)

- prend une pose à la Jervis Johnson et commence à écrire -
L'article qui suit paraîtra sûrement dépassé pour nombre de membres du forum. En effet, le développement ci-dessous est avant tout destiné aux young bloods du hobby, ceux qui viennent de se lancer dans l'aventure Warhammer 40k et qui ont choisis les Eldars noirs (braves petits!).
Ce que vous allait lire n'est ni un tuto de peinture, ni de sculpture : en fait, il serait plus exact de dire qu'il s'agit tout simplement d'un corpus de petites idées, destinés à ceux qui souhaiteraient donner un cachet particulier à leurs esclavagistes sado-masos.
Le développement se fera de la façon suivante :
-Très rapide descriptif sur ce qu'est la conversion
-Typologie des factions eldars noires
-Quelques idées d'armées à thème

1/Qu'est ce que la conversion ?
(les vieux, pouvez sauter cette partie!)
La conversion désigne le fait de modifier une figurine, tel qu'elle est présentée dans le commerce, afin de la rendre différente. Par extension et comme cette définition correspond difficilement aux figurines plastiques, modulables par excellence, on peut rajouter le fait d'utiliser des pièces exogènes (pièces d'autres boîtes, voire d'autres gammes).
La technique la plus simple de conversion est le « Copier-Coller » (je paraphrase David Rodriguez dans le WD 172) : « Couper » un bitz et « Coller » sur la figurine. Interchanger les pièces, quoi !
Pour des travaux plus élaborées, le hobbyiste a souvent recours à la sculpture, que se soit pour combler ou masquer un joint ou sculpter carrément des éléments sur la figurine elle-même.
L’élément le plus utilisé est le green-stuff (résine verte), souvent utilisé pour combler des interstices (rôle repris par la green stuff liquide). Mais ce n'est pas la seul matière à exister.

La conversion répond à plusieurs besoins du hobbyiste :
-La jouabilité : Quand vous désirez équiper votre escouade d'une arme qui n'est pas disponible dans leur boîte, faut bien bidouiller.
-Le sens esthétique : Une unité vous plaît d'un point de vue tactique mais vous trouvez la figurine proprement hideuse.
-Le simple besoin de se distinguer : Votre armée doit porter votre marque, ne pas ressembler à une armée lambda, sans personnalité.
-La volonté de représenter un thème : Un peu comme en figurines historiques, votre armée décrit un pan particulier du background.
-Le souci économique : Pourquoi payer presque 15€ pour un voïvode en Finecast quand on peut en faire un de toute pièces avec un peu de rabiots.
-Un peu de tout ça.^^

Tout d'abord, voyons les caractéristiques de la gamme Eldar Noir.
Première bonne nouvelle, c'est une armée riche en plastique : Raider, Venom, Cabalites, Cérastes, Ravageur, Razorwing, Fléaux, Reavers, Hellions, Talos. Soit nombre d'entrées du codex !
Deuxième bonne nouvelle, la plupart des boîtes plastiques débordent littéralement de bitz en tout genres : têtes alternatives, trophées, bannières... De quoi se pavaner devant les spacemarines, gros chouchous du packaging GW !
Enfin, l'armée a été prévu dès le début pour la conversion : ainsi, même les pièces en résines sont directement compatibles avec la gamme plastique.

Cependant, tout n'est pas rose (ou noir, pour rester dans le thème^^) :
-Même si on est loin de la gamme Eldar, nombre de références sont en résine : il y a, bien sûr, les habituels QG et personnages (Lelith, Urien, Succube, Voïvode, Tourmenteur et les membres de la Cour du Voïvode) mais aussi bien d'autres références : le Belluaire et ses bestioles, les incubes, les Gorgones, les Grotesques, les Mandragores et les Arlequins. Quasiment tout une faction (les Coteries de Tourmenteurs) sont en finecast. Je suppose que je n'ai pas besoin de détailler le problème inhérent à la résine GW : Cher et d'une qualité aléatoire.
-Autre problème, l'absence de certaines références : Sathonyx, Malys, Sliscus, Vect et le Voidraven. Je pourrais aussi compter Drazhar qui aurait bien mérité une nouvelle sculpture.
D'ailleurs, pour certains d'entre eux, il n'y a carrément aucun visuel. Pour ceux qui aimeraient s'assurer que leur Voidraven soit reconnaissable et légal au niveau des règles (position des armes, dimensions), cela peut poser problème.

A priori, mixer des pièces Eldar noirs et Eldar saute aux yeux : après tout, les pièces des astartes (spacemarine, dark angel, space wolf, black templar, spacemarine du chaos, chevaliers gris, blood angel) sont interchangeables sans problème.
Un rapide examen montre que la situation n'est pas comparable.
Prenez un bras de gardien/vengeur et un bras de cabalite/céraste. Comparez. Le bras de gardien est plus épais (les grappes n'ont pas le même âge).
Observez la jonction du bras (la partie qui sera collée au torse). Celle des Eldars est ronde, celle des Eldars noirs est plate (comme pour les fantassins de Battle).
Enfin, prenez une tête Eldar et une tête Eldar noir. La pièce du cou est plus longue chez les commorites.

2/Typologies des factions eldars noirs
Commoragh est divisée en 3 factions :
-Les Cabales: Voïvode, Cour du Voïvode, Immaculées, Cabalites, Ravageurs
-Les Cultes Cérastes : Succube, Hekatrix, Cérastes, Belluaire (et ses bêtes), Reavers, Razorwing, Voidraven
-Les Coteries : Doyen Tourmenteurs, Tourmenteurs, Grotesques, Gorgones, Talos, Cronos
S'y rajoute des unités « neutres » tel que les Arlequins, les Incubes, les Mandragores, les Fléaux, les Hellions ainsi que le Raider et le Venom.
Cette répartition s'inspire du background des unités, tel que détaillé dans le codex mais peut s'avérer discutables pour certains choix.

Certaines unités « neutres » peuvent correspondre, du point de vue de leur concept, à une faction : les Arlequins sont reçu par des Voïvodes (voir historique) et ne tranchent pas avec des Cérastes, qui sont aussi des bretteurs haut en couleurs mais ne se rattachent pas, à priori, avec les Tourmenteurs, qui sont quand même corrompus et déments. Les Incubes sont embauchés par les Cabales mais une Succube ou un Tourmenteur a sûrement des gardes du corps plus appréciables à ses yeux. Les Fléaux servent de messagers aux Voïvodes mais sont créés par les Tourmenteurs. Les pilotes des Razorwing et des Voidraven sont des anciens reavers mais peuvent être financé par les Cabales (c'est que ça coûtent cher à entretenir, un avion!). Il y a donc une part d'interprétation.

Se tenir aux unités « typées » est assez restrictif d'un point de vue tactique.
Une bonne solution que j'utilise souvent est de me « détacher » du visuel d'une unité et de me baser sur son « concept », réduit au plus simple. Par exemple, qu'est ce qu'un Tourmenteur ? Une sorte de savant fou, avec un paquetage vertébrale, plusieurs bras et appendices, un manteau taillée dans de la peau et un goût très prononcé pour la torture, si on se base sur le visuel et la figurine. Mais d'un point de vue plus « minimaliste » ? Un non-combattant, une sorte de médecin, de tortionnaire et/ou d'artiste.
Dès lors, à quoi ressemblerait un Tourmenteur Cabalite ou un Tourmenteur de Culte Céraste ? Un courtisan pour le premier, un belluaire à pied pour le second. Ce ne sont que des exemples (on sait, avec La Voie du Renégat, que les Tourmenteurs sont parfois embauchés par les deux camps) mais ce sont des idées intéressantes.

Comment les factions eldars noirs se différencient ?
Chacun se rapporte à un style particulier.
-Cabales : Toutes les unités (ou presque : Ur-Ghul) portent l'armure cabalite, une armure segmentée hérissée de pointes. Un pagne vient compléter la tenue, de même qu'un casque, souvent différent selon les guerriers. Le Cabalite est ce qui se rapproche le plus d'un soldat conventionnel.
-Cultes Cérastes : La combinaison céraste reprend en partie la conception des armures cabalites mais n'englobe que la moitié du combattant. Le reste est composé de tissu et des câbles sont rattachés au cou de l'individu (drogues de combat). La tête est souvent nue mais pourvue de particularités (coiffures, scarification, masque). Un modèle de casque existe, très différent du modèle cabalite. Le Céraste combat pour le sport et tient à être vu (et admiré).
-Coteries : Le paquetage vertébral (épine dorsale hypertrophiée et décoré de matériel médical et de crochets) est le principal caractère de la faction. Les individus sont parfois difformes (bras supplémentaires) portent de grandes zones de chair, bien que dans une moindre mesure pour les Tourmenteurs. Les serviteurs des Coteries portent tous une sorte de masque. Ce sont des outils vivants, anonymes et malléables, à disposition de leur maître.

Dans le prochain post, je donnerais des exemples d'armées à thème et de conversion qui vont avec.

_________________
"Bon, je vais te couper ton bras sans anesthésie, te scier lentement le cou pour te faire sauter la tête, te percer le dos pour y planter à vif du fil de fer et d'autres pièces, te greffer des morceaux de tes prédécesseurs, appliquer ce procédé au point que tu sois méconnaissable et je vais forcer tes copines à regarder!"
(Haemacolyte, s'adressant à la figurine sur son établi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilionas
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 20
Localisation : isere

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mar 27 Aoû 2013, 22:22

Excellent! (Juste merci pour les "vieux" du début du post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iahen
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mer 28 Aoû 2013, 00:32

Et bien, on attends la suite avec impatiente ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shi Vral
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1250
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 27
Localisation : Aix en Provece (13)

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mer 28 Aoû 2013, 08:52

J'amène mon grin de seil car je ne suis pas 100% d'accord sur la neutralité des hellions et fléaux.
Les hellions sont originaires des cultes et les fléaux travaillent comme messagers entre les dirigeants et donc entre les cabales (on est d'accord que les cultes et coteries ne dirigent rien, ils trouvent ça trop has been comparé à la boucherie). Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haemacolyte
hiérarque modérateur
avatar

Messages : 1508
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mer 28 Aoû 2013, 21:54

Ravi de voir que mon sujet intéresse - même si je me doute bien que vous connaissiez déjà tous les détails exposés. study 
Concernant les Hellions, ils sont décrit comme étant des marginaux, des voyous qui cassent et rêvent d'une situation. D'où l'orientation "Neutre" que je leur ai mis. Les Culte Cérastes leurs fournissent des drogues et recrutent parfois chez eux mais un Hellion à la base attaque tout ce qui lui rappelle sa condition.
Pour les Fléaux, d'après la description du codex, j'ai cru comprendre qu'ils formaient des bandes de mercenaires louant leurs services aux Voïvodes - même si ce point est contredit par La Voie du Renégat, comme d'autres éléments du codex, d'ailleurs.

D'ailleurs, en parlant d'Hellions...cheers 

La Cour des Miracles
Une armée de blousons noirs

Cette liste s'inspire de tout ce qui peut traîner dans les bas-fonds de Commoragh : racailles, chasseurs de primes, hellions, créatures difformes...
Les unités qui sautent aux yeux pour ce thème sont les hellions et leur chef, Sathonyx ! Et comme ce dernier fait passer les premiers en Troupe, c'est tout bénéf ! Mais que 2 choix d'unités, c'est bien peu...
Fouillons un peu le codex pour voir quoi rajouter... Hm, voyons : il est fait mention de "créatures saprophages rendues méconnaissables par les énergies libérées lors de la Chute" (peut être l'origine des Ur-Ghul), de cabales mineures, de Décharnés ("eldars noirs cadavériques vivant en parias"), de mercenaires xenos...

Les ruelles de Commoragh sont très mal fréquentées !

L'ensemble de l'armée doit donner une impression de misère ; ils doivent récupérer leur matériel sur les cadavres des inconscients et pour certains d'entre eux, il est impossible d'approcher des quartiers plus favorables. Donc, du matos abîmé, disparate.

Les Décharnés peuvent se voir incarner par deux unités : les Cérastes et les Gorgones. Dans les 2 cas, il s'agit de commorites rendus fous par la Soif et qui se jettent sur l'ennemi pour récupérer quelques bribes de souffrance. Pour leur apparence, soit copier le style des Hellions, soit en faire ce qui ressemblerait le plus à des civils eldars noirs. Ça vaut si vous optez pour les Cérastes mais pour des Gorgones, préférez plutôt le style « Maladif à capuchon ».

Cependant, les Gorgones peuvent représenter un autre type d'habitant des bas-fonds : les ur-ghul et autres mutants. Après tout, les Gorgones ont des Atk empoisonnées, un peu comme l'essentiel des Goules d'univers de fantasy. On peut s'écarter de la figurine d'Ur-ghul finecast (belle mais chère) et se rabattre sur les Goules Battle (sans oublier de les Eldarnoiriser un chouia). D’ailleurs, en guise d'Acothyste, pourquoi ne pas opter pour un ermite vivant avec ses créatures et faisant claquer son fouet pour se faire respecter ?

Pour les cabalites, on sait qu'il existe des cabales mineures et que le Baron y place parfois certains de ces lieutenants.
Pour les Raiders et les Venoms, il faut faire ressortir l'usure du matériel. D'ailleurs, il est fait mention de chaloupe antigrav dans le codex – une bonne idée pour les Raiders !

Le Belluaire a toute sa place dans l'armée et pour 2 raisons :  déjà, son surf, qui le lie visuellement aux Hellions et au Baron. Ensuite, sa faculté à fournir diverses bêtes pouvant représenter la faune des Bas-Fonds. Et là, il y a des idées à saisir : pour les stymphales, des corbeaux pillant les charognes ou des chauve-souris au teint maladif. Pour les kymeraes, des mastiffs au pelage pelé ou des rats géants. Pour la bête griffue, un ur-ghul particulièrement grand ou un rat-ogre.


Les Immaculées, de par leur choix étendue d'arme, feraient de parfaits mercenaires xenos. Il faut juste veiller à bien les différencier du reste de l'armée – et même entre eux, afin de montrer qu'il ne s'agit pas de soldats conventionnels mais de mercenaires ou de chasseurs de prime réunis le temps d'une mission.
La Cour du Voïvode peut aussi remplir ce rôle mais nécessite un Voïvode. Nous allons y revenir.

Les Grotesques peuvent être représentées par des Ur-ghuls surdimensionnés mais cela risque de faire double-emploi avec la Bête griffue du Belluaire (donc penser à les distinguer l'une de l'autre).

En tant que créatures rôdant dans l'ombre avant de poignarder leur proie, les Mandragores ont toute leur place dans cette armée de coupe-gorge.
Même topo pour les Fléaux qui vont un peu partout (surtout que le Baron est réputé avoir un bon réseau d'espionnage).

Le Tourmenteur est un QG intéressant à bien des égards. Pourquoi ne pas en faire un de ses jeteurs d'os ou diseur de bonne aventure qui rôdent dans les quartiers (voir La Voie du Renégat) ? Ou en faire une version commorite du Joueur de flûte, marchant sur un véritable tapis de rats ?

A priori, un Voïvode, hautain et snob, aurait du mal à s’intégrer à cette armée de va-nu pied. C'est oublier que le Baron pilote secrètement certaines cabales. Le Voïvode pourrait être un de ses lieutenants mais il faut insister (niveau modélisme) sur son passé. Ce n'est pas un noble mais un va-nu pied qui est monté à force d'ambition. Vous pouvez aussi opter pour une sorte de roi-mendiant : un eldar noir vêtu d'oripeaux luxueux mais crasseux (et sûrement prélevé sur ces victimes), éructant un argot des rues et tenant sa bande à force de démonstration de violence (voyez Malichot, dans Cartouche - le film avec Belmondo -, pour saisir un peu le concept).

Au niveau des Soutien, le Talos et le Cronos peuvent s’intégrer avec un peu de bricolage. Il peut s'agir de machines assemblés par les habitants des bas-fonds avec du matériel hétéroclite et dont le comportement reste erratique. On peut aussi imaginer qu'il s'agit là de créature des Tourmenteurs dont la programmation a été altéré d'une manière ou d'une autre et qui se sont perdu dans le dédale de Commoragh.
Le Ravageur peut être intégré avec l'idée des cabales mineures mais aussi avec l'idée de récup : il peut s'agir d'un raider dont les armes sont maniés manuellement (utiliser les kits de lance de ténèbres d’infanteries plutôt que des tourelles).
Enfin, la ligne Aegis (et son autocanon) fournisse un appui antiaérien. Dans les Bas-fonds, tout ce qui vient du ciel est un danger encore plus meurtrier que ce qui vit au sol.

Au prochain post, j'aborde la Cabale du Lotus Tranchant.

EDIT: Post d'images pour illustrer en cours.

_________________
"Bon, je vais te couper ton bras sans anesthésie, te scier lentement le cou pour te faire sauter la tête, te percer le dos pour y planter à vif du fil de fer et d'autres pièces, te greffer des morceaux de tes prédécesseurs, appliquer ce procédé au point que tu sois méconnaissable et je vais forcer tes copines à regarder!"
(Haemacolyte, s'adressant à la figurine sur son établi)


Dernière édition par Haemacolyte le Sam 31 Aoû 2013, 17:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iahen
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mer 28 Aoû 2013, 23:00

Bah t'en as des idé️es toi Very Happy

(PS : ton guid serai parfait si tu avais une photo de ce dont tu souhaiterai modeliser dans ton propos mais c'est dé️jà très bien comme ça).

Edit : Il est magique cet Haemacolyte


Dernière édition par iahen le Dim 01 Sep 2013, 21:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herbert West
maître des sombres quartiers
avatar

Messages : 10712
Date d'inscription : 17/06/2011
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Sam 31 Aoû 2013, 00:03

fichier=>favoris=> ajouter aux favoris !

nan sérieux c'est très sympa de nous faire partager ton expérience !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilionas
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 20
Localisation : isere

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Dim 01 Sep 2013, 21:02

La suite! La suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haemacolyte
hiérarque modérateur
avatar

Messages : 1508
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mer 11 Sep 2013, 10:36

Herbert West a écrit:
fichier=>favoris=> ajouter aux favoris !
Yes! J'ai le seal of approval du Grand Voïvode en personne!I love you
Herbert West a écrit:
nan sérieux c'est très sympa de nous faire partager ton expérience !
Ouais, enfin, "expérience"... C'est plus des idées qu'autre chose. Des trucs qui me passent par la tête quand je lit le codex ou que je voit des nouveautés. Mais comme j'ai pas assez de temps ni assez d'argent pour tous leur donner corps... Ben autant que ça serves d'inspiration pour tout le monde.Basketball
Si quelqu'un arrive à corrompre Morback (il a commencé les Eldars), là, on aura de l'expérience!
Ilionas a écrit:
La suite! La suite!
Voilà.

La cabale du Lotus tranchant
Une armée de samouraïs !

Le Lotus Tranchant est une des cabales décrites brièvement dans l'un des WD. Ses membres se considèrent comme les dépositaires des coutumes de l'ancien Empire Eldar... même si celles-ci ont certainement été corrompu au fil des millénaires.
Du point de vue du concept, il s'agit d'une maison noble : une succession de dynasties de seigneurs et aristocrates, que le coup d’État de Vect a forcé à se transformer en cabale.
Le nom (Lotus) ainsi que la figurine présenté (avec une lame d'inspiration orientale) et l'historique donnent des idées : faire une cabale typée asiatique. Vous me direz que le style  (et le fluff) commorite s'en inspire déjà un peu...
Le développement qui va suivre paraîtra sûrement un peu confus et pour cause : il y a tant de directions à prendre ! On peut s'inspirer du Japon féodal (c'est mon cas), comme de la Chine Antique. L'autre danger est de pousser le bouchon trop loin : il ne s'agit pas de faire une armée à connotation historique (à moins que vous ne souhaitiez justement vous lancer dans un petit délire figurinistique) mais de conserver la patte commorite.
L'armée doit représenter l'idée d'un héritage ancien. Pas de détails inutilement gores. La noirceur des guerriers du Lotus Tranchant est intérieur. Je ne suis pas très fan du schéma de couleur proposé (trop proche du Cœur Noir)... Pourquoi ne pas s'inspirer des armures de samouraïs ?
Si vous cherchez plus d'inspiration, notamment pour savoir comment marier le style oriental et le style futuriste, je vous suggère de regarder la faction Triads de la gamme Urban War. Et pour le fait de lier concept d'elfes maléfiques et design oriental, de regarder la gamme Skorne de Hordes.

Niveau modélisme, certains détails peuvent rappeler subtilement le japon féodal.
-Le Kabuto (casque ornementées) : utiliser les décorations des fusils éclateurs pour décorer les casques des cabalites
-Le Jinbaori (manteau sans manche qui se portait par dessus l'armure) : inspirez-vous de l'autarque eldar. Cette pièce peut être ample pour un QG, moyenne pour de l'élite et absente pour la troupaille.
-Le Sashimono (bannière dorsale) : à mettre sur les chefs d'escouade ou, pourquoi pas, sur chaque guerrier.
-Le Mempö (masque grimaçant couvrant la partie inférieure du visage) : les têtes des Hellions sont justement ce qu'il vous faut !

A tout seigneur, tout honneur, commençons par le Voïvode. Il doit exsuder une impression de noblesse. Ce n'est pas un parvenu sans foi ni loi mais l'héritier direct de quelques dynasties légendaires : contrairement aux cabales, il a un (vague) sens de l'honneur (même si pour les races inférieurs, cela ne fait guère de différences). Le genre de type qui ne départit jamais d'un calme olympien mais qui vous décapite d'un revers de sa lame si vous vous trompez dans les dizaines de gestes à effectuer pour le saluer. Je suggère de partir sur une figurine d'autarque pour un détail bien simple : le Jinbaori.  Qui plus est, on peut très bien imaginer qu'en tant que vieille lignée, la cabale a gardé d'anciens équipements datant de l'âge d'or de l'Empire Eldar (d'où l'armure psychoréactive).
Avec son éventail, Dame Malys s'accorde très bien avec l'idée générale de l'armée. Vect aussi, de par son équipement particulier, qui figure plus un monarque qu'un pirate.
La Cour du Voïvode, comme le cas précédent, permet de se constituer une escouade haute en couleur : le sslyth et la llaméenne (probablement inspirée d'une méchante de film de kung fu) ne dépareillent pas. Le medusae peut être un acrobate cracheur de feu ou un cabalite armé d'un fusil éclateur particulier (« Tanegashima ! »). L'Ur-Ghul peut être figuré par un Nezumi (homme-rat).
La succube a toute sa place, de même que Lelith Hesperax : que serait une armée asiatique sans un soupçon d'arts martiaux ? A la limite, vous pouvez vous inspirer d'armes exotiques tel que la naginata, le nunchaku ou le saï.
Pour le Tourmenteur, oubliez le manteau en peau humaines et payez lui plutôt une tenue raffinée en soie. Quand je disais plus haut qu'un courtisan raffiné pouvait bien figurer un Tourmenteur, je pensais à cette armée. Dans les univers de fantasy japonais, il n'est pas rare que qu'apparaisses un sorcier malfaisant aux ongles crochus. Ceci dit, vous pouvez tricher un peu et vous inspirer du folklore Chinois.


Les Incubes sont incontournables dans une armée de ce genre : après tout, ils sont ni plus ni moins que l'équivalent des samouraïs dans le fluff commorite. D'ailleurs, pouvez prendre aussi Drazhar ! Vous pouvez même aller plus loin en suggérant le fait que le Lotus Tranchant fournisses nombre de ses guerriers en tant qu'élèves aux temples Incubes. Il suffit de disséminer des détails de ci et là : un Immaculée avec un casque d'Incube, une lame qui ressemble à un Klaive,...
Avec leur design tout droit sorti d'un Kyo ou d'un Onymusha, les Mandragores s'insèrent sans peine.
En tant qu'élite, les Immaculées ressemblent aux Cabalites mais avec des différences pour souligner leur rang privilégié. Encore plus qu'avec des cabales ordinaires, ceux qui naissent de manière naturels ont plus de valeurs que les autres parmi les maisons nobles. Vous pouvez leur fournir un Sashimono à chacun et un Kabuto qui ait de la gueule mais vous pouvez les doter d'une version plus courte du Jinbaori.
Pour les Arlequins, il vaut mieux s'écarter du concept du carnaval vénitien... Pourquoi ne pas s'inspirer des tenues du Kabuki (théâtre traditionnel) : maquillage, éventails, coupe de cheveux improbable... Ou des danseurs virevoltant avec moults bandes de tissus.
Pour les Grotesques, on peut s'écarter du concept originel en faisant des sortes de sumos. Ou des oni (démons-ogres), armés de masses cloutées. D'ailleurs, si vous souhaiter souligner le caractère malfaisant de certains unités, le collier de crâne est un caractère très lié au folklore asiatique.

Les cabalites ont toute leur place puisque l'armée est avant tout une cabale. Il suffit de reprendre les idées semées au début du texte. A noter que certaines têtes plastiques évoquent la coiffure des samourais (chignon).
Les cérastes peuvent représenter des cabalites entraînées au combat rapprochée. Il suffit de mettre un casque de cabalite sur le corps du céraste, c'est une conversion assez simple qui permet de « cabaliser » facilement un culte céraste. Vous pouvez aller plus loin en retravaillant les armes de corps à corps. Sinon, pourquoi ne pas en faire des ninjas ?
Les Gorgones, une fois subtilement altérés, peuvent faire écho à certains monstres du folklore japonais. Mais pour rester dans le thème d'une cabale, j'avais pensé en faire des guerriers déchus par leur seigneur, cherchant à regagner leur honneur d'une façon ou d'une autre. Il faut donc aller à mi-chemin entre la Gorgone et le Cabalite. Torse nu mais bas couvert d'une armure de cabalite. Deux armes de corps à corps empoisonnées mais d'une forme rappelant l'épée énergétique du sybarite ou le sabre des samourais.
Le Lotus Tranchant est fier de son histoire. Leurs véhicules doivent comporter un maximum de bannière et leur coque doit être ouvragée.

Dans les univers fantasy japonais, nombres de monstres et de créatures sont proches des insectes, y compris pour les ailes. Pourquoi ne pas donner des ailes de phalènes aux Fléaux ? Surtout qu'une paire d'ailes de la boîte évoque déjà le papillon.
Comme pour les Cérastes, il est possible d’intégrer les Reavers par un simple changement de tête. La coque de la motojet est l'endroit idéal pour compléter le tableau, par l'ajout de bitz ou la peinture de symboles.
Je vais probablement me répéter mais, à l'instar de la Cour du Voïvode, le Belluaire est une unité parfaite pour donner du cachet, de par les multiples profils disponibles. Là encore, la seule limite est votre imagination: un mille-patte géant en guise de Bête griffue, des félins en guise de Kymeraes...

Le Talos et le Cronos peuvent s’intégrer par de subtils changements. Par exemple, en changeant leur masque habituel par un masque de kabuki... bien qu'un des masque du kit évoque la protection faciale des pratiquants de kendo. Toutefois, j'avais l'idée de quelque chose de complètement différent... Imaginez une sorte de jardin flottant, transportant un arbre à l'allure magnifique et dont la partie inférieure est pourvue de membres mécaniques, dépeçant l'ennemi et utilisant leurs morceaux comme engrais. Une sorte de Bonzaï à la sauce commorite, quoi !
Pas de problème pour les autres choix de soutien. A la limite, mettez un bandeau blanc marqué d'un soleil rouge aux pilotes d'aéronef (respectons les clichés racistes^^).

Prochaine intervention: La coterie des Prophètes Charnels
Ps: J'essayerais de poster des images dès ce soir, promis.

_________________
"Bon, je vais te couper ton bras sans anesthésie, te scier lentement le cou pour te faire sauter la tête, te percer le dos pour y planter à vif du fil de fer et d'autres pièces, te greffer des morceaux de tes prédécesseurs, appliquer ce procédé au point que tu sois méconnaissable et je vais forcer tes copines à regarder!"
(Haemacolyte, s'adressant à la figurine sur son établi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haemacolyte
hiérarque modérateur
avatar

Messages : 1508
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   Mar 04 Mar 2014, 20:55

Navré de l'attente.
La coterie des Prophètes Charnels
Une armée digne de Frankenstein !


Oui, je sais ce que vous vous dites... "Fainéantise ou facilité, difficile de juger mon petit Haemacolyte... " Certes. Contrairement aux cabales et aux cultes cérastes, ni le WD ni le codex n'ont dégagé de thèmes forts pour différencier les coteries. Non pas que ce soit impossible mais pour le moment, j'ai jugé préférable de me concentrer sur celle du plus célèbre des tourmenteurs : Urien Rakarth himself !
Les Prophètes Charnels ont déjà été abordé dans un WD (par Duncan Rhodes), ce qui donne un schéma de couleur pour servir de référence. Alors, pourquoi l'aborder ici ?


Tout simplement parce qu'un joueur full coterie n'est pas gâté par la gamme actuelle. Aucune figurine dans la première vague et, lors de leur sortie, ils ont eu le douteux privilège d'étrenner les premiers pas du Finecast. En résulte que les coteries sont la faction la plus chère à jouer de la gamme Eldar Noir. L'article se penchera donc sur les trucs mis au point par les modélistes pour contourner ce problème.
L'autre aspect est la nécessité de "coteriser" certaines unités : en effet, les guerriers des coteries sont assez différentes des autres factions, autant au niveau figurine qu'en terme de règle.

Une fois n'est pas coutume, nous nous pencherons d'abord sur les unités emblématiques de cette faction avant de nous intéresser à la façon à l'orientation du thème de l'armée et à la façon dont rattacher les autres unités.

-Talos/Cronos : pourquoi je le met en premier – d'autant plus que c'est un kit plastique, donc, pas à plaindre ? Simple : tout simplement indispensable. Cette boîte joue en effet le rôle officieux de kit de conversion des coteries. Jugez plutôt : des masques et des armes pour vos grotesques, des armes spéciales qui peuvent servir pour les fléaux, des appendices qui feront un malheur sur vos gorgones, des colonnes vertébrales et des fioles pour décorer tout ce joyeux monde.... Reste la coque, même si l'envie de l'utiliser pour modifier lourdement un véhicule me titille... Le Talos, c'est bon, mangez-en !


-Urien Rakarth et Tourmenteur : rien à dire pour le premier, il a la classe, quel que soit sa version. Pour l'autre...  pas une mauvaise figurine mais... statique, pose bizarre ("le Christ en croix?"), un peu trop famélique comparé à l'artwork dont il s'inspire... Après, c'est une bonne base.
Urien est assez classieux et peut facilement se prêter à la conversion d'un doyen. Mais je vous renvoie au superbe tuto de Drakhaus si vous préférez le doux contact du plastique et que votre porte-monnaie vous tire la langue.

-Gorgones : après les supers kits de cabalites et de cérastes, on a été beaucoup à faire la tronche en se retrouvant avec une boîte résine de 5 piétons. Pour des figurines dont le thème même renvoie direct à la conversion, ça a été un coup raide (avant même de connaître les joies du finecast...). Nombre de joueurs, peu enclins à attendre la deuxième vague, ont commencé à essayer divers techniques : ce qui ressort le plus est la combinaison de goules (Comtes Vampires) avec des pièces Eldar noir et un masque en green stuff. Il y a eu aussi des essais avec le casque céraste, qui ressemble beaucoup au masque caractéristique des gorgones.
Plus récemment, en fouillant dans du bitz de chaotique (Hordes du Chaos), j'ai trouvé que certains casques (les plus simples) avait un aspect similaire. Le déclic est véritablement venu avec le casque du champion de Nurgle plastique – une autre piste à explorer ?

-Grotesques : cette figurine doit être une sorte de compilation de tous les trucs à pas faire en matière de packaging... Une seule figurine (pour une unité qui doit en compter 3 minimum), en résine (donc monopose – sympa quand ont doit faire une escouade entière) et avec un seul bitz (le fusil liquéfacteur – trop aimable ! Exit l'équipement de l'Aberration).
Tout comme pour les Gorgones, les hobbyistes ne sont pas resté les bras croisés. La technique qui a été la plus populaire a été de se servir des rats-ogres, notamment ceux de l'Ile de Sang, et de sculpter un masque en green stuff. La sortie dans la gamme Comtes Vampires des Vargheist/Horreurs des cryptes, combiné à l'arrivée du Talos, a été pour beaucoup l'Illumination.
Ça reste malgré tout une conversion chère. Le plus dur est en fait de se procurer des corps suffisamment volumineux mais pas trop coûteux. En ce moment, je m'essaye aux Grotesqueries avec des wolfens prépaint de Confront – on peut s'en procurer facilement (en tout cas, il y a quelques années...) pour une bouchée de pain. D'autres, dont Herbert West, se sont rabattus sur la gamme Hordes, avec les Trollkins d'Everblight.

Maintenant, voyons l'armée en elle-même.
Comme il a été écrit dans le 1er post, plusieurs éléments distingue les coteries :
-les masques
-le paquetage vertébrales
-les "mutations" diverses et variés
Utiliser ces éléments (pas forcément tous) permet de lier visuellement des figurines aux laboratoires des tourmenteurs.

La succube peut représenter une gorgone spécifiquement modifiée pour le combat. Elle peut être aussi une ancienne championne des arènes, qui a été récupéré par la coterie pour la punir de son échec – on peut même imaginer qu'il s'agit en fait de son cadavre, ramené à la vie façon Frankenstein !
Dans le même ordre d'idée, les cérastes peuvent représenter des Gorgones de combat, dont le squelette a été creusé (à l'instar des Fléaux) afin de les rendre plus rapide. Il faudra juste faire attention à les rendre biens distincts des Gorgones (puisque les deux sont des unités d'assaut).
Il peut s'agir aussi (et là, je m'inspire directement de l'article WD évoqué plus haut), de cérastes améliorées par le tourmenteur : leur membres se divisent pour dévoiler des lames, leur articulations ont été assouplie au delà de l'imaginable...
Concernant le Belluaire, même topo que pour les armées précédentes : la foire aux idées ! Le Belluaire pourrait être un apprenti du Tourmenteur, installé sur un dispositif antigrav, et présentant ses propres travaux d'élèves. Pour l'inspiration des monstres, et bien, il y a le chien-cénobite de Hellraiser (Khymera), des nuées d'hémovores (Stymphales), une grosse bestiole style Ork ou Slyyth bricolé façon Grotesque (Bête griffue)... J'ajoute qu'on ma révèlé il y a peu de temps, le fait suivant: le Belluaire ne compte pas comme Infanterie Autoportée mais comme Bête. Si ça donne des idées...
Les Reavers semblent aux antipodes de l'armée – après tout, elles sont l'incarnation même de la vitesse, à l'opposé du principe de patience des Tourmenteurs. On peut imaginer qu'il s'agit de serviteurs dont la mission est de rabattre les proies vers les Gorgones, en donnant du matériel de capture tel que des filets (qui représenteraient bien en plus l'attaque au passage de la motojet). Leur mettre un torse nu permettrait de les lier aux Gorgones (j'ai eu l'idée lors de la sortie des Conjurateurs elfes noirs). Sinon: s'inspirer du Talos et faire des Reavers des Gorgones harnachées à la motojet plutôt que juchée dessus.

Voir un Voïvode, la personnification même de l'arrogance, soumis à une Coterie peut sembler étonnant mais cela peut se justifier par la politique de Commoragh : il n'est pas difficile d'imaginer qu'une cabale mineure, victime de ses rivaux, en soit réduit à se vendre à une Coterie, le temps de remonter la pente.
Pour les guerriers, on peut garder la même idée. On peut aussi imaginer qu'il s'agit d'un groupe de mercenaires (je m'inspire de la nouvelle L'erreur de Rehard). On peut aussi faire comme avec les cérastes et en faire des Gorgones modifiées : par exemple, en peignant (ou convertissant) l'armure, afin qu'elle ait l'air d'avoir été greffé sur la peau ou générée naturellement à partir de l'épiderme (une sorte de nécroderme en plus poussée). Enfin, on peut aussi en faire des guerriers au service direct de la coterie en accentuant le côté sinistre : il ne s'agit plus de fiers guerriers eldars noirs, plein de suffisance, mais d'individus morbides et dérangés, aux traits creusé par la Soif et qui portent toujours sur eux tout un attirail pour dépecer minutieusement leur victime une fois que les toxines des armes éclateuses ont fait leur effet. Des types sympathiques, quoi !

A l'instar des Reavers, les aéronefs tranchent (hu hu, "tranchent"^^) avec le concept des coteries, lentes et tortueuses. Si vous suivez le Blog des Kouzes et la Cabale de Théo'Agonie, vous avez un exemple d'Aéronef "coterisé", avec un oiseau géant crucifié sur le ventre de l'appareil.
A une échelle moins ambitieuse, j'avais aussi pensé travailler la verrière du Razorwing, de façon à ce qu'elle rappelle les masques des Gorgones.
Une idée qui me travaille depuis quelques temps est de faire un count as Aéronef avec un Talos modifié: s'appuyant sur une immense queue vertébrale, les ailes semblables à quelques insectes, une sorte de grosse libellule ou phalène, tout de chair ou de métal.

_________________
"Bon, je vais te couper ton bras sans anesthésie, te scier lentement le cou pour te faire sauter la tête, te percer le dos pour y planter à vif du fil de fer et d'autres pièces, te greffer des morceaux de tes prédécesseurs, appliquer ce procédé au point que tu sois méconnaissable et je vais forcer tes copines à regarder!"
(Haemacolyte, s'adressant à la figurine sur son établi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'art de la conversion   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'art de la conversion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gargote Orléannaise - L'Hydre - " La conversion de Mahaud"
» Conversion raider -> reaper
» Conversion d'orques sauvages. Acceptable ou pas ?
» Conversion : Asdrubael Vect
» [Eldar noir] conversion EN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les voleurs d'âmes :: les palais de Commorragh :: La Fange-
Sauter vers: