Forum dédié à la faction Eldar noir / Dark Eldar / Drukhari de l'univers de Warhammer 40 000, mais pas seulement !
 
AccueilFAQRechercherConnexionMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les ombres

Aller en bas 
AuteurMessage
Iahen
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Lille

MessageSujet: Les ombres   Mar 09 Déc 2014, 01:08

Bon voila, je vais (rere)mettre sur pied une petite force EN, donc voici le fluff du patron. Au plaisir de la lecture et de vos commentaires Very Happy
(EDIT : faire "retour" juste avant la fin du texte, c'est archi badant.... et puis surtout je n'ai pas forcément tout les mots qui reviennent ni les bonnes tournures de phrases pour réécrire....)


La pièce était grande, silencieuse. A son centre, un être de chaire et sang y reposait. La lune artificielle envoyaient ses rayons épouser le corps d'ivoire de notre hôte. Il était encore relativement jeune, il dormait paisiblement, aucunement dérangé par les cris des égorgés au bas de sa fenêtre. Il rêvait d'un avenir glorieux, de fortune, d'honneurs, de victoire; quand soudain, il vît tout ses lauriers brûler, lui, à la tête d'une armée rentrant honteusement à Commorragh, échec après échec, défaite après défaite.
Quelques goûtes de sueur venaient perler son torse, il frémissait. Néanmoins, il restait dans son sommeil, sommeil toutefois peu profond.

La vision de cauchemar qu'il avait eut le fit s'élancer hors de son lieu de repos, tirant par la même occasion son arme. Il empoigna de sa main encore libre la chose qui l'observait. Il la maintenait fermement mais il n'y avait aucun mouvement pour se débattre. Cela ne troubla pas l'eldar qui resta droit et qui ne dit mot. Tout deux était silencieux, tout deux s'observait temps que le permettaient encore les quelques rayons lumineux subsistant. Ce qui dérangeait le vivant était le fait qu'il ne pouvait percevoir le souffle de cette chose.

Il se rappela sa toute première rencontre avec cette chose, étant enfant. Terrorisé, il ne reçut en retour que le mépris de ses parents. Il chercha vainement des solutions, mais non, aucun n'avait souhaité l'aider. Et sa haine germa, lentement.

Les lumières s'allumèrent, et, à la surprise de l'eldar, personne ne se tenait face à lui. Il ne sentait aucunement le contact physique, mais il ressentait encore la présence de la créature. Il resta maître de lui même, il ne bougea point. Les lumières vacillèrent faisant plonger à nouveau a pièce dans la pénombre. Le contact physique reparut.

Il ne savait que faire, quand, il se souvint de cette vieille légende contant que des ombres guidaient parfois les vivants vers des destins exceptionnels ou au contraire, totalement tragique. Il desserra lentement son emprise sur la chose. Tout deux se fixaient, mais aucun d'eux ne lançaient de défis à l'autre.

Alors, l'eldar partit retrouver son rêve qui l'attendait tandis que l'ombre restait là, à l'observer. Il retomba dans cet état de plénitude qu'il avait connu quelques instant auparavant, comme un enfant qui dort paisiblement.
On dit que les hommes sont guidés par leurs rêves, mais lorsque l'ombre d'un cauchemar plane, l'eldar ne peut qu'en sortir plus fort.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dol'Okienthas
maître de cabale
avatar

Messages : 3187
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 1352
Localisation : Dans le rayons ''frais'' de toutes les grandes surfaces

MessageSujet: Re: Les ombres   Mar 09 Déc 2014, 07:18

Il y a pire. Mais je suis obligé de tenir mon rang, alors c'est partit.

1) Une mandragore, puisque visiblement c'en est une, à tout de même une enveloppe charnelle physique. Sa matérialisation provoque un grand froid, probablement car elle aspire à elle l'énergie pour créer son corps, mais là n'est pas la question. De plus, je la trouve drôlement sympa, pour une créature quasi-démoniaque. D'autant qu'il ne s'agit que de mercenaires, pas d'envoyés du destin.

2) Puff puff puff. Autant le rythme est correcte, autant les constructions de phrases font parfois une brisure désagréable, ou des passages un peu forcé. Retravailles donc tes formulations, ça gagnera en clarté et en fluidité.

3) Pour un Voïvode, il a l'air drôlement vulnérable ... Je dis ça, je dis rien, mais si une simple mandragore peut le tuer, il va pas survivre longtemps.

EDIT : allé, je suis mauvaise langue, je mets un 6,5/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iahen
voïvode reconnu par la confrérie du temple noir
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les ombres   Mar 09 Déc 2014, 07:45

Dol'Okienthas a écrit:

2) Puff puff puff. Autant le rythme est correcte, autant les constructions de phrases font parfois une brisure désagréable, ou des passages un peu forcé. Retravailles donc tes formulations, ça gagnera en clarté et en fluidité.

Je l'ai précisé dans mon edit Razz mais oui, je vais revoir un peu le texte quand même Very Happy

Citation :

3) Pour un Voïvode, il a l'air drôlement vulnérable ... Je dis ça, je dis rien, mais si une simple mandragore peut le tuer, il va pas survivre longtemps.

Il ne l'est pas encore à ce moment là. Mais ça viendra dans la suite Razz

Citation :

EDIT : allé, je suis mauvaise langue, je mets un 6,5/10

Aller, j'accepte Very Happy
Merci du com' Dol, ça fait toujours progresser Very Happy .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ombres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres
» [Fan-fiction] Chronique des ombres
» Jeux d'Ombres
» Meera Reed et agenda Cité des Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les voleurs d'âmes :: les palais de Commorragh :: La sombre épopée-
Sauter vers: