Forum dédié à la faction Eldar noir / Dark Eldar / Drukhari de l'univers de Warhammer 40 000, mais pas seulement !
 
AccueilFAQRechercherConnexionMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 Freedom Planet (Steam Only)

Aller en bas 
AuteurMessage
Haemacolyte
hiérarque modérateur
avatar

Messages : 1506
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Freedom Planet (Steam Only)   Lun 09 Fév 2015, 15:00

Spoiler:
 

"-...Oh, on dirait Sonic...
-JE SAIIIIITTTTT!!!"

Voilà pour expédier ce point: oui, ça ressemble à un Sonic. Et il y a une raison à ça.
Freedom Planet est à l'origine un jeu kickstarté, avec l'ambition de faire revivre les sensations apporté par le cher hérisson bleu. D'où des mécanismes similaires.
Simple fangame à la base, le jeu a été repensé pour devenir une oeuvre à part entière: c'est l'artiste chinoise Ziyo Ling (DA) qui conçut les design, d'où une ambiance très asiatique.


Je n'ai jamais joué à un Sonic, je ne suis même pas fan des jeu de plateforme et, en la matière, mon expérience se limite à Mario (même si je garde un bien meilleur souvenir de son cousin Wario). Sur Game Boy.

Et pourtant, j'adore ce jeu - ceci grâce à une combinaison de petits points positifs qui, mis bout à bout, rendent Freedom Planet au combien appréciable.

Déjà, d'un point de vue strictement basique:
-Un jeu qui tourne sans avoir à donner de grands coups de clef à molette dans les fichiers (N'est-ce pas, Gothic?)
-Un jeu qui se lance rapidement, sans temps de chargement interminable (N'est-ce pas, Talisman?)
-Un jeu qui reste fluide, sans jamais râmer au coeur de l'action, sur un ordinateur vieillissant (N'est-ce pas, Broforce?)

Du point de vue esthétique:
-C'est beau, très beau. C'est du pixel, mais coloré et bien animé. Le design de l'univers rend le tout assez sympa, d'ailleurs, j'ai atterri sur la page du jeu parce que l'image de présentation m'avait tapé dans l’œil.
-Les musiques sont sublimes et variées sans jamais être agaçantes - d'ailleurs, le soundtrack du jeu peut être acheté.

Alors, concrètement, Freedom Planet, ça parle de quoi?
L'histoire se déroule sur la planète Avalice, où coexistent 3 royaumes, peuplés d'animaux anthropomorphes (on dit aussi Furry).
Après une bataille spatiale, le vaisseau de Lord Brevon, un seigneur de guerre extraterrestre, s'écrase sur Avalice. Il s'empare d'un des royaumes et envoie ses armées de robots à la recherche de l'artefact le plus sacré d'Avalice: la Kingdom Stone, dont l'énergie pourrait lui permettre de faire redécoller son vaisseau.
Au même moment, Lilac (une dragonne mauve) et Carol (une chatte verte), deux pratiquantes d'arts martiaux portent secours à un mystérieux individu nommé Torque...
Les deux principaux personnages, Lilac et Carol ont chacun un story mode, qui offre des cinématiques entre chaque niveau et font avancer l'histoire - les deux versions de Storymode sont relativement similaires.



En quoi consiste le gameplay?
Le jeu mise beaucoup sur la vitesse: lançé à plein régime (via des trampolines ou certaines zones), il est possible de grimper aux murs et de se balader la tête en bas. Ah, et, manette obligatoire.
On trouve divers items, tel que des cristaux bleu (qui se transforment en Vie supplémentaire dès qu'on a ramassé assez), des pétales rouges (redonnent de la santé), des boucliers (qui protègent des dégâts mais s'usent au fil des coups)... et des orbes de couleur variée dont j'ai aucune idée de l'utilité.

Les personnages ont des capacités différentes et n'appréhendent pas le niveau de la même manière:
-Lilac est la plus maniable, disposant de deux coups permettant de frapper tout en se déplaçant à grande vitesse.
-Carol est plus lente, mais peut grimper aux murs et effectuer des "wall-jump" sur certaines dalles. Elle peut également trouver un item spécifique (le bidon d'essence), qui la colle sur moto et double sa vitesse tout en blessant les ennemis qu'elle touche.
-Milla (personnage à débloquer au cours de l'aventure) est la moins résistante des trois, mais compense par la création de blocs qu'elle peut lancer, la faculté de créer un bouclier de "wave serpent" (c'est ça que ça m'évoque, désolé) et voler sur de courtes distances.

Le jeu n'est pas facile, loin de là, mais il n'est pas non plus punitif: il n'y a pas de vrai "checkpoint", en cas de mort, on réapparaît environs quelques mètres avant son lieu de décès. Et oui, pas de "j'me refarçis encore la moitié du niveau pour passer le même piège/même boss qui m'a déjà tué 10 fois!".
La difficulté augmente au fil de la progression: les deux premiers niveaux sont assez faciles, ça commence à se corser vers le milieu mais ça reste faisable tant qu'on arrive à assimiler les mouvements des pièges et des ennemis. Pour les derniers niveaux, en revanche, il faut passer la maîtrise du personnage dans ses retranchements - et j'ai pas honte de dire que j'ai souvent les mains qui tremblent quand j'ai posé la manette.
La difficulté est réelle, mais, bizarrement, on ne sent jamais vraiment un goût d'impossible - et donc, pas de ragequit.



Chaque personnage a accès à 9 niveaux, à ceci près que que chaque niveau comporte 5 "sous-niveaux" et que ceux-ci sont vastes, avec le classique "mini-boss-Boss".

Mais alors, allez vous me dire, il n'a aucun défaut, ce jeu? Ben si, quand même, faut pas pousser.
Le premier truc qui me vient en tête est l'absence de manuel/tuto: je me suis parfois retrouvé bloqué parce que je ne savais pas que mon personnage savait faire tel ou tel mouvement/attaque. Et certains coups nécessitent du doigté: par exemple, je n'arrive toujours pas à utiliser correctement le wall-jump de Milla (alors que je suis pile à un passage où je dois utiliser cette technique sans droit à l'erreur).
Plus haut, j'ai aussi parlé des items dont on a aucune idée de l'utilité mais on peut aussi parler des boucliers qui ont différentes couleurs mais dont on ne perçoit pas la différence ("Vaut-il mieux que je prenne le rouge ou le bleu?...").

Autre détail qui parlera aux amateurs de jeu de plateforme: la "seconde d'invincibilité du personnage après qu'il ai pris un coup". Elle n'existe pas dans ce jeu et certains pièges/ennemis peuvent donc vous tuer en enchaînant les blessures en temps records.

Enfin,le dernier problème du jeu reste que, malgré son degré de finition... il n'est pas "complet".
Seule Lilac et Carol bénéficient d'un story-mode, rien pour Milla. L'histoire en elle-même laisse beaucoup trop de zones d'ombres pour qu'on se contente de la vision de Lilac et Carol (qui reste globalement similaire).
D'après le studio, un patch devrait arriver, permettant de fournir un story-mode pour Milla, ainsi que la possibilité de jouer deux autres personnages (Torque et Spade), ce qui devrait arranger ce problème.



Pour conclure, ce n'est pas un jeu parfait, mais il est facilement à la première place de mes jeux Steam.
Ce petit bijou vaut une quinzaine d'€uros et, si vous restez sceptiques, une démo (du premier niveau) est disponible gratos.

_________________
"Bon, je vais te couper ton bras sans anesthésie, te scier lentement le cou pour te faire sauter la tête, te percer le dos pour y planter à vif du fil de fer et d'autres pièces, te greffer des morceaux de tes prédécesseurs, appliquer ce procédé au point que tu sois méconnaissable et je vais forcer tes copines à regarder!"
(Haemacolyte, s'adressant à la figurine sur son établi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herbert West
maître des sombres quartiers
avatar

Messages : 10712
Date d'inscription : 17/06/2011
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: Freedom Planet (Steam Only)   Mar 05 Mai 2015, 00:55

Hum... faut que j'aille essayer !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Freedom Planet (Steam Only)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Freedom Planet (Steam Only)
» Full Metal Planet
» Letting Off Steam Ellowyne
» [Application] Jeu savage planet disponible.
» [JDR] Ré-Ouverture du JDR Planet Hero Factory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les voleurs d'âmes :: Le Cosmos :: Jeux vidéos-
Sauter vers: